Sunday, January 21, 2007

au- delà du regard

l'épuisement
LGhorayeb
21 janvier 2007

16 comments:

Margaret said...

Laure,
Je t'avais perdue. J'avais le link a ton ancien blog mais hereusement je t'ai trouve de nouveau.
J'ai beacoup aime mon voyage au Liban. J'ai pris plein de photos. J'ai aussi pu reconnecter avec de tres bons amis que je n'ai pas vu pour des annees. Oh comme j'adore le Liban!
Je voulais t'appeller mais j'ai attendu jusqu'a ma derniere semaine (la semaine apres toutes les fetes) et puis je n'avais plus le temps. Je vais essailler de revenir cet ete peut etre parcequ'il y avait beacoup plus de choses que voulais faire.
J'espere que tu a bien passe les fetes et que tout vas bien pour toi.
A bientot,
Margaret

laure ghorayeb said...

comme je suis contente de te retrouver.inchallah que tout se passe bien pour toi.
je t'embrasse
laure

Sixtine said...

Programme du jour : trouver le livre de Mazen ! J'espère que Paris fera aussi bien qu'Aix en Provence. La FNAC étant à la ramasse, vais me faire les libraires de mon quartier.
A part ça.... tout va bien et quand ça va pas, je pousse !
Laurette, ménage toi un peu tout de même, l'expo ne se fera pas sans toi.
Léa, on avait mal lu, il signing son livre dans le IIIème, aux supers héros, 175 rue St Martin, le 8 à 17h...
Landry devant subir une intervention chirurgicale le 9 février, j'irai le premier jour de signature parce qu'après c'est plus possible pour moi.
Essaie de voir ce que tu peux faire pour ce jour là...
Bon, un thé, la douche et je pars à la recherche de l'oeuvre.
Bawsat à toutes, à ce soir.

Sixt'

P.S. : au fait, Laure, pas de nouvelles de ma lettre envoyé le 20 décembre ?

laure ghorayeb said...

Bonjour tout le monde.
Je viens de terminer et le lahm bi ajin (galette à la viande hâchée avec sel ,cannelle,poivre doux,persil ,poivron,tomates,ails,oignons, mélasse de grenade )léa j'ai pensé à toi.
j'ai terminé les traductions,le texte sur le NAIN et les scans pour doubai.
Je respire enfin.
sixtine je vais boire un café maintenant.je n'ai toujours pas reçu ton colis.
vanessa ,as-tu reçu le dessin ou tu l'attends toujours? d'ici quelques jours,si tu ne le reçois pas je t'en enverrais un autre.
bawset lil jami'i(tous).
le soleil est revenu ce matin.c'est une belle journée.

vanessalala said...

Bonjour les filles,

je n'avais pas très faim jusque là mais ton message m'a mis l'eau à la bouche, laure...
ton dessin n'est toujours pas arrivé jusque chez moi, malheureusement. c'est certainement un dessin voyageur, il doit voguer à cette heure... si un jour il devait arriver à bon port, tu en serais la première avertie.
bravo pour les tâches accomplies! moi je vais profiter de mon dernier jour de repos, le travail reprendra sévèrement dès demain. et on ne se plaint pas, on le prend quand il est là! la liberté a un prix!
apparemment, rien de nouveau sous le soleil levantin, toujours les tentes et l'attente de paris III. j'espère, j'espère juste la perspective d'un futur serein...
bonne journée.

vanessa

Sixtine said...

La frêle silhouette en soutane noire dans laquelle on reconnaissait avec respect, quand il passait, l'homme d'église et de coeur.
Il est allé, je l'espère, retrouver son Dieu en qui il a cru toute sa vie...
Je suis triste.........

Sixt'

Sixtine said...

Une très belle et très gentille petite éléphante est arrivée jusqu'à moi, toute belle et toute gaite !
MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII Célessssssssssssssssssssssssssssssssssste.

laure ghorayeb said...

il s'en est alle tout seul mais en paix avec l'humanite,lui qui a tant fait pour les choffonniers d'emaus.
sixtine il ne faut pas etre triste car il a tellement fait qu'il merite de se reposer enfin.
nous saluons sa memoire . au journal,ou je suis maintenant onfait quelque chose pour saluer son grand coeur.
bisou .
laure

Sixtine said...

Tu as raison, Laure, il méritait de se reposer enfin. Qu'il le fasse en paix....

laure ghorayeb said...

Ce matin,il y avait des pressions très fortes dans les régions chrétiennes à cause des manifestants du parti de aoun qui ont coupé certaines routes principales et les partisans des forces libanaises et les citoyens qui voulaient aller à leur travail parce qu'ils ne sont pas avec l'appel à la grève.
maintenant l'armée a ouvert presque toutes les routes avec
très peu de dégats et la circulation a repris mais dans les régions de la banlieue sud,hizbollah et amal ont coupé la route de l'aéroport avec barrage et pneus brûles.
ce n'est pas bien ce qui se passe,deux jours avant paris 3.j'espère que la journée se terminera sans blessés ni tués.

LEAABOUROUSSE said...

Mon Dieu ! Et moi qui voulait venir avec Charles !!

Merci Laure pour ces informations.. Je nous souhaite beaucoup de patience !!

bises
léa

laure ghorayeb said...

la situation est critique. on a peur d'un bain de sang.on prie pour que cette journée se termine avec les moindres dégâts.
demain on verra.
mazen ne peut m^me pas arriver jusqu'à chez moi,les routes ne sont pas tellement sûres.Evan nb'est pas parti au lycée ce matin etil est chez son père à sin-el_fil.

Sixtine said...

Les nouvelles ne sont pa joyasses, il pèle à Paris alors je vais vous raconter comment avoir l'air con en une leçon :

Il est 18hoo lorsque je compose le digicode et m’engouffre dans la sombre cage d’escalier. Au même instant, à quelques trois étages plus haut, la lourde voix de Françoise (une voisine/copine) tonitrue qu’elle va acheter du pain. Encore une fois il est 18h00 mais ça ne me choque pas car mon cerveau est déjà en branle et mon cerveau en branle pas mal en général et en particulier aussi et il n’est pas encore 18h01 quand naît dans mon esprit diabolique le plan génial qui fera de moi l' héroïne d’environ 15 secondes de la vie de Françoise et aussi de la mienne mais comme je suis plus souvent l'héroïne de ma vie qu’à l’accoutumée ça m’étonne un peu moins.

Alors bon je fais ni une ni deux ni un ragondin et pas plus un entonnoir, je me cache sous les marches, au rez-de-chaussée, je me colle au mur de l’escalier, juste sous la rampe, de façon à pouvoir aisément saisir le pied étonné de l’amie surprise quand elle abordera les dernières marches de sa longue descente aux enfers ou tout du moins au pain. Je pousserai alors un effroyable cri, un truc venu du fin fond des forêts hongroises ou bien alors d’une salle des marchés américaine et elle sentira la pression soudaine de ma main ferme sur son rebondi mollet et elle entendra l’horrible cri qu’on ne croirait pas humain ou bien si, mais Portugais, et comme je suppose qu’elle a le cœur solide, elle ne mourra pas tout de suite, non, il se retournera comme un seul homme (comme une seule femme ça fait moins bien) car elle est seule dans l’escalier, un rictus d’horreur donnera à son visage poupin un air effrayant genre Margaret Thatcher relookée par « C’est Mon Choix » et puis elle m’apercevra soudain et son oeil s’éclairera. Elle tentera alors un « grosse conne ah ah ah ah » ou bien une phrase débile du genre « vade retro satanasse » et je jubilerai de ma blague de potache
. On ira acheter du pain ensemble et on rigolera comme deux baleines.

Et puis finalement le futur ne tient qu’un temps et la jambe arrive à portée de mon fourbe bras, les secondes ont passé. C'’est comme mon beau sweet-shirt noir, j’ai beau utiliser des lessives spéciales à super cher euro cinquante et ben il a passé quand même, c’est comme ça, ça passe quand même, c’est terrifiant, même le temps passait et je m’en rendais compte et la jambe est là, je m’en rends bien compte, alors j’allonge mon bras et je pousse mon hurlement et Françoise se retourne..... Enfin, se retourne mais ce n’est pas Françoise !

C’est un type que je n’ai jamais vu et qui ne m’a jamais vu non plus, si je devais résumer je dirais qu’on ne se connaît pas et que la lueur d’incompréhension qui naît dans son œil torve braqué à l’intérieur de mes yeux n’augure pas grand chose quand à un éventuel début d’amitié.

Il était 18h25 quand j'ai poussé la porte de notre appartement.... 9a m'a pris du temps pour le convaincre de ne pas appeler les urgences psychiatriques......

J'espère que cette mésaventure vous aura fait sourire, demain je vous raconterai ma visite chez Mr N'Guyen van Loc, accuponcteur de son état...

Gros bisous à toutes, à +

sixt'

vanessalala said...

merde, merde et merde.
je viens de rentrer, je vous lis et n'en reviens pas.
tiens-nous au courant laure, je suis inquiète.
bisous

vanessa

Fay said...

J'espère que mercredi sera calme et sans angoisses pour le Liban et pour toi et ta famille Laure.
C'est très dur de voir tout ca se passer encore une fois au Liban.
Prends soin de toi
Grosses bises

Sixtine said...
This comment has been removed by the author.