Saturday, January 6, 2007

neige

la neige est tombée
à partir de 500mètres
comme elle nous manquait.
LGorayeb
29 décembre 2006

2 comments:

vanessalala said...

CORRESPONDANCES

La nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles:
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme des hautbois, verts comme les prairies,
-Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.


merci Baudelaire.
j'ai retrouvé ce poème dans mes papiers en cherchant tout autre chose... il est tombé à point:
je vous le laisse en guise de "bonjour".
ne me lassant pas de regarder "neige", je le laisse ici.
des bisous, des bisous.... et je vous retrouve plus tard!!!! (enfin on peut le dire! merci mazen)

vanessa

laure ghorayeb said...

merci pour le poème de baudelaire,on a fêté le centenaire de la parution des fleurs du mal cette année / merci baudelaire,mon poète préféré,merci vanessa d'en parler,merci mazen d'avoir permis que le miracle de se retrouver se réalise.