Sunday, January 28, 2007

beyrouth et la déception

Beyrouth le 25 janvier
ou le jeudi noir
les francs - tireurs sur les toits
tirent sur les gens
dans la rue
beyrouth
a honte de ses fils
LGhorayeb
28 janvier 2007

27 comments:

Sixtine said...

L'orient le Jour ne nous donne pas trop de nouvelles... Angoisse et inquiétude au menu...
Que dire quand tu écris qu'il y a des snippers sur les toits ?
Juste espérer, espérer que tu ne devras pas trop circuler, espérer que l'armée fera ce qu'il faut pour que ça cesse, espérer qu'une lueur de conscience naîtra dans la tête des hommes.
Je t'embrasse FORTISSIMO, à bientôt,

Sixt'

laure ghorayeb said...

salut sixtine
jeudi,durant les accrochages entre chiites et sunnites à tarik el jadidé,il y a eu des francs-tireurs ou des mercenaires qui se sont plantés sur les toits des immeubles pour tirer sur les deux partis pour envenimer l'ambiance encore plus,l'armée en a arrêté deux,l'un syrien,l'un palestinien pro-syrien,depuis jeudi c'est la calme total,mais les esprits ne se sont pas calmés pour autant.
on espère ,comme tu dis,une lueur de conscience dans la tête des leaders afin de faire échouer le plan machiavélique d'une nouvelle guerre civile .la presse écrite est assez discrète mais ce sont les stations de télévisions qui font monter le ton de plus en plus.
ce soir on dort car demain c'est une fête religieuse chez les chiites.donc pas d'escalade.
dis-moi comment tu vas,comment va ton tarzan,on a pensé à beaucoup de chose la semaine dernière et on a un peu ignorer le devenir des amis et amies.j'espère qu'il va bien,et toi aussi,je t'embrasse très fort
laure

laure ghorayeb said...

vanessa
cet après-midi j'ai reçu au journal ton cadeau de papier papyrus. mille bisous.
je vais dessiner quelque chose pour toi,mais attends que les coses se tassent pour que je te fasse un dessin plein de couleurset de broderies.j'espère que le papier s'y prêtera,sinon je me contenterais de couleurs vives comme le sud de france et tout le liban.
je t'embrasse.
les informations sont maintenant dans les dessins et dans ce que j'ai écrit à sixtine.cette nuit on est un peu plus tanquille.
à demain

vanessalala said...

je vous envoie un gros baiser à chacune et vous souhaite une bonne nuit.
à demain

vanessa

laure ghorayeb said...

fay
je crois que tu suis les informations sur le site an nahar ou un autre quotidien libanais.rien de nouveau depuis la semaine dernière,demain c'est achourah et rien ne se passera,nous l'espérons,du moins.
j'espère que tes parents vont bien à yaroun et qu'ils n'ont pas des problèmes potiques entre les habitants,c'est la pire chose qui puisse arriver dans un village.remarque à beyrouth c'est pire car les gens habitent dans un même immeubles et appartiennent à plusieurs communautés,allah yestor.
je t'embrasse

laure ghorayeb said...

lea
où es -tu?
j'espère que tu n'as rien,tu as simplement disparue de la scène.
bisous

vanessalala said...

laure, je viens de lire ton message.
je suis heureuse que le papyrus soit arrivé jusque chez toi. la poste n'a jamais été aussi rapide, je l'ai envoyé il y a à peine une semaine... comme quoi, on n'est jamais à l'abri d'un miracle!
je t'embrasse

Sixtine said...

Ben y'en a qui ont de la chance.... Moi j'ai envoyé y'a plus d'un mois et en recommandé, encore.....
Compte tenu du temps qu'avait mis le thé j'avais encore un peu d'espoir mais là, j'avoue que la prouesse du courrier de Vanessa me laisse présager une perte irrémédiable du mien.
Je suis déçue mais qu'y faire ?

Laure, Landry et moi allons bien ne serait-ce l'inquiétude qui nous mine concernant le Liban...
J'ai des nouvelles régulières de Léa, tout va bien, enfin autant que faire ce peut évidemment car elle se fait, bien sûr, beaucoup de soucis pour le Liban, aussi.
Je vais prendre mon thé, je repasserai plus tard.
Je t'embrasse FORTISSIMO,

Sixt'

Sixtine said...

L'histoire drôle du jour :

Il était une fois, un pays, les Etats Unis pour ne pas le nommer, qui vendait des bombes à sous munitions à un autre pays (Israël pour pas faire de jaloux).
Bien évidemment, le vendeur dit à l'acheteur : je vous vends ces bombes mais vous ne devez pas les utiliser, vous les achetez juste pour augmenter votre collection et ce ne saurait être à des fins belliqueuses, n'est-il pas ?
- Promis, juré, craché répond l'acheteur, c'est juste pour satisfaire notre désir, bien innocent, de décorer nos jardins avec ces superbes objets d'art contemporains !
Le temps et une guerre d'un mois plus loin, on retrouve les dits objets décoratifs dans les jardins libanais, qui n'ont pas, mais alors pas du tout, de goût pour l'art israëlien (on se demande bien pourquoi)....

Eh bien, vous savez quoi ?

"Les américains soupçonnent (sont suspicieux ces gens là) Israel d'avoir enfreint l'accord sur l'utilisation de tels objets d'art et d'en avoir fait profiter les libanais qui n'en demandaient pas tant ! Un comble !

- Non, non, non, répond l'acheteur, nous n'avons pas enfreint l'accord, nous n'avons pas visé la population civile, la preuve, nous les avons avertis par tract que nous allions aérer leurs jardins à la bombe. De plus, ça chasse les taupes. Nous, c'est pour rendre service...
Mais, nous prenons vos préoccupations très au sérieux et allons diligenter une enquête (ils savent qu'ils ont pas visé la population mais ils savent pas bien s'ils les ont utilisés)....... !

Et le prenage de con continue......

Je vous salue bien bas

Sixt'

laure ghorayeb said...

je continue
en plus des bombes à fragmentation,des ballons de toutes couleurs et gonflés au gaz nocifs,se promènent même dans certaines régions de beyrouth,ils sont décorés à l'écriture hébreu ,ne nous dites que c'est qui avons fait de tels forfaits,à ma connaissance,on ne connait pas la raison de leur promenade sur nos côtes libanaises et dans nos villes.
bonjour sixtine.
contente que vous alliez bien toi et tarzan,aujourd'hui nous sommes tranquilles plus ou moins,demain c'est un autre jour.
ton colis finira par arriver puisqu'il est recommandé sinon il te reviendra.
bisous
laure

Fay said...

Mes parents vont bien et ne sont pas actuellement au Liban.
Tu as raison de t'inquiéter,le risque est bien grand cette fois-ci.
Les journaux ne me disent pas vos inquiétudes.
Mes pensées sont avec vous.
Bonne journée à tous

LEAABOUROUSSE said...

Bonjour Mesdames,

'pour une pacification de la scène politique'

titre que je viens de lire un peu partout dans la presse.. pffff !

que penser ??

Laure, je suis tous les jours sur le blog mais ne trouve plus de mots pour exprimer quoi que ce soit.

Faut dire que le mois de janvier n'est pas des plus roses en general. Je hais l'hiver, meme si j'adore Paris sous le gris (je lui trouve un certain charme melancolique).

Plein de soleil quand meme a toutes et a tous

grosses bises
lea

laure ghorayeb said...

salut tout le monde
j'espère que tout va bien sous le soleil europeen et ailleurs aussi.Ici,c'est la grisaille avec un froid qui donne des frissons,mais le reste est toujours cause de soucis.je vous embrasse toutes et tous.
laure

laure ghorayeb said...

vanessa
tes photos de paris sont spéciales,surtout celle ou une tour couronne une forêt.j'aime paris,j'y ai vécu six mois il y a bien longtemps de cela.j'avais reçu une bourse lorsque j'ai publié un recueil de poèmes en français.j'ai vecu de noel 1961 à début d'éré 1962.
c'était une occasion de parcourir^paris de long en large.c'était il y a longtemps.j'ai toujours envie de faire un pélérinage,je le ferais sûrement .ce sera une occasion de voir paris avec des yeux neufs pleins de promesse da&ns une découverte toute neuve de ce que fut un souvenir de jeunesse.
bisous
merci de m'avoir rappelé paris/
laure

laure ghorayeb said...

sixtine
tes commentaires me manquent.où est ta verve?

laure ghorayeb said...

lea
on ne pliera pas l'échine,il nous faut de la perséverance.
laure

laure ghorayeb said...

fay
je suis contente de savoir que tes parents sont loin. c'est mieux.de toute manière il ne se passe pas grand chose au sud,c'est à beyrouth et banlieue que les choses sont envenimées .
nous attendons et espérons que les partis reviennent à leur conscience et enterrent la hache de la guerre civile.
je t'embrasse
laure

Sixtine said...

Je n’ai rien dit, j’ai tout écrit. Sauf les mots.

Je me suis tue et sans foi, ai noyé aux flots les désireux de s’abreuver.

Tête première et cœur en arrière, je plonge en vocables somnifères. Mais parenthèses refermées, leurs points d’interrogation s’effacent, me restent les pointillés. Parler sans peine n’est pas un problème quand les portes sont enfoncées.

Je n’ai rien dit tu sais, je n’ai rien dit. Sauf des tas, des amas de mots qui évoquent parfois et se bercent toujours.

J’ai tout écrit et à rendre sourd, le bruit des yeux s’y égare toujours.

De mine de feutre en mine de rien, je grave les cris aux interlignes. Mes paragraphes repeints pour ne pas vendre ma peau, les bon sens se décuplent à en perdre le haut. Ecrire avec peine n’est pas un problème quand les encrées n’ont pas d’adresse.

J’ai tout écrit tu sais, j’ai tout écrit. Sauf les mots exacts, les évidents qui me giflent parfois et se cachent toujours.

Je n’ai rien dit.
J’ai tout écrit.
Sauf les mots, sauf les maux dits, sauf les maux et cris.

Sixt'

Sixtine said...

J'ai l'impression que les politiques et cheffaillons de tous bords jouent à pire ou farce....

Ceux qui exhortent à la violence le font bien protégés derrière une vitre triplement blindée. Pas très regardants de la vie des autres mais très économmes de la leur.... pas pressés de gambader dans les vertes prairies des jardins éternels, peuplés de nymphes virginales.

Parfois, je me demande vraiment si nous ne sommes pas bêtes à brouter de l'herbe.
Comment pouvons-nous nous laisser abuser de la sorte ?
Comment ne pas comprendre que ceux qui guident vers le chaos en nous promettant la mort, Ô combien glorieuse, du martyr ne servent que leur propre ambition ?

Entre nous, si c'est une mort tellement glorieuse et un sort si enviable.... pourquoi est-ce qu'ils n'y vont pas, eux, au casse pipe ?

Aller, vade retro enturbannés de tous poils et autres conspirateurs d'aliances contre nature, un jour l'humanité (je l'espère de toutes mes forces) s'éveillera !

Bawsat, Laure

Sixtine said...

Bon, le filles, l'intervention chirurgicale de Landry étant avancée à ce vendredi, celles qui le connaissent comprendront que nous entrons dans une phase critico-stresso-hystérique dûe à sa très légère, que dis-je, quasi insoupçonnable (j'aime ce doux euphémisme) propension à l'hypocondrie !
Comptez pas trop sur moi dans les prochaines 72h.
Ayez une pensée pour l.............. MOI parce que ça va être sportif, c'est une grande première pour lui et je ne sais pas pourquoi, je pense que le réveil va être quelque peu, comment dire, ............... éprouvant, pour le moins !

Je vous embrasse toutes, j'essaierai de passer par là dès que j'aurai 5mn.

Sixt'

vanessalala said...

bonsoir à toutes,
je viens d'écrire un message qui a été perdu par blogger, donc je recommence... il était long, car prise par le travail, j'ai l'impression de ne pas être venue ici depuis une éternité tant j'avais à lire!
laure, ce serait vraiment merveilleux que tu repasses par paris un de ces quatres, d'une part parce que je promets de venir te rejoindre, ensuite parce que tu ferais la joie de certaines ici, et surtout parce que paris est un trésor terrestre qu'il est toujours bon de parcourir et reparcourir encore. tu ne nous avais jamais parlé de ce recueil de poèmes qui t'a valu quelques mois dans paris et je pense que si tu en as le temps et surtout l'envie, ça en interresserait plus d'une ici. est-ce que ça a un rapport avec la biennale de paris évoquée par mazen il y a maintenant longtemps à son blog et associé à ton nom sur internet? je suis de nature curieuse...
je t'embrasse.
evidemment, toujours dans l'attente de nouvelles du pays.

vanessa

vanessalala said...

sixtine,
sâches que d'ores et déjà mes pensées sont avec toi!
j'imagine qu'à l'heure où je t'écris tu es tout près de ton tarzan appeuré à l'idée de rencontrer le bistouri.
je viendrai aux nouvelles vendredi... de gros bisous

vanessa

vanessalala said...

je voulais juste ajouter: des bisous à toutes.

laure ghorayeb said...

sixtine
je te raconte une expérience personnelle pour te faire une idée de ce que ton tarzan va ressentir dans sa promenade sur le chariot:direction le bloc opératoire.l'année dernière je me suis fracturée la cheville à 4 endroits. la promenade vers la salle d'opération m'a glacé le dos.je sentais que j'allais dans le labyrinthe qui mène à la morgue,j'ai eu très peur,j'ai voulu m'accrocher à quelqu'un de bien vivant ,non pas ces marionnettes enturbonnées ,pénétrées de leur supériorité par ce qu'ils représentent dans la hierarchie :les biens portants.
puis me trouvant toute seule,je me suis faite toute petite cérébralement et je me suis dit,le jour de am mort je serais seule.donc je me tais.
piqûre épidurale,tu entends tout ce qu'ils disent et voit tout ce qu'il font ou presque.ici coupes encore,là j'ai besoin d'un tourne vis,là-bas fais bien les points de suture et tiens le pied pour installer une attèle.
c'était un chapitre de la descente en enfer.alors tiens bien la main de ton tarzan,il va avoir besoin de ta chaleur et de ta compréhension.
courage
laure

laure ghorayeb said...

vanessa
le recueil de poèmes était en langue française,il s'intitulait : noir...les bleus,il a paru en 1960 et il contenait des dessins déjà.j'ai longtemps hésité entre poésie et dessin puis j'ai opté pour dessin avec texte inclu dans une harmonie toute composée de signes et formes et écritures qui remonteraient plus loin que l'écriture que nous connaissons.
mazen a envie de le réimprimer car je n'ai plus que quelques exemplaires.j'ai écris aussi un recueil de nouvelles en langue arabe en 1966,la même année j'exposais mes miniatures pour la première fois.
voilà le parcours.
j'oubliais de te dire que lorsque j'étais à paris j'ai vécu dans un hôtel qui était près de la Sorbonne,à quelques mètres du jardin du luxembourg.c'est la nostalgie qui revient.
je viendrais sûrement vous rencontrer un paris,si dieu nous laisse tranquille dans ce petit joyau qu'est le liban.
je t'embrasse très fort
laure

laure ghorayeb said...

fay
je viens regarder le cd que j'ai reçu au journal ce soir.merci infiniment.demain je l'ouvre et inspecterais les dessins et les commentaires,tu es une super championne.
bisous
laure

Fay said...

Je n'avais pas vu ce message auparavent. Ca fait plaisir que tu as recu le CD. C'etait pour le cas ou... Je suis contente que tu recuperé le vieuz blog. Jéspere que Mazen va táider a mettre les deux blogs ensembles ou au moins t'aider a maintenir un seul en ajoutant un lien dans la premiere page qui amenera le lecteur a l'autre blog. Car a mon avis ca va etre un peu complique de publier dans deux endroits.
Salamat